L’un des piliers de l’harmonie : le sommeil

L’un des piliers de l’harmonie : le sommeil

Inutile d’essayer de vous dépasser, de vouloir initier de vrais changements dans votre vie ou de vouloir être zen si vous souffrez d’insomnies. Un sommeil de qualité est la base de votre santé, votre bien-être et la source de votre énergie.

En quoi le sommeil est-il si important ?

Nous passons un tiers de notre vie à dormir. Le sommeil joue un rôle vital dans notre santé physique, biologique et mentale. Il assure ainsi notre bien-être et nous permet d’atteindre une meilleure vigilance.

Difficultés à dormir…
C’est la définition de l’insomnie qui touche un grand nombre de personnes et entraîne de la fatigue, une baisse de vigilance et des problèmes d’humeur.

Des idées reçues sur le sommeil

« Ce sont les heures avant minuit qui comptent le plus et qui nous procurent un sommeil de qualité ». C’est faux, tout simplement, parce que nous dormons par cycles d’environ 90 minutes. C’est la qualité du sommeil qui compte et le meilleur sommeil est au début de l’endormissement.

Chaque cycle du sommeil se compose de 5 stades

Stade 1 -2: Sommeil lent et très léger = transition entre l’éveil et le sommeil profond
Stade 3-4: sommeil profond
Stade 5: sommeil paradoxal: rer (rapid eye movement)
Les cycles se répètent tous 90-120 minutes

Le cycle du sommeil

« Plus nous vieillissons, moins on a besoin de sommeil ».
C’est faux, on en a tout autant besoin. Toutefois, la capacité à dormir diminue au même titre que notre flexibilité et notre endurance physique.

Nous passons :
5 % en stade 1
50% de nos nuits en stade 2.
20% en stade 3 (sommeil paradoxal)
20% en stade 4
5% en stade 5

Qu’est-ce qui peut altérer la qualité de notre sommeil ?

Notre âge : c’est le facteur qui a le plus fort impact. En vieillissant, nos cycles de sommeil changent en durée et en qualité. Les stades 3 et 4 diminuent graduellement en fonction de l’âge. Dans la quarantaine on commence à se réveiller plus facilement la nuit avec des difficultés à retrouver le sommeil. Avec l’âge, on perd beaucoup en qualité de sommeil. Ainsi, on passe plus de temps éveillé au lit. Le sommeil est plus fragmenté, moins efficient.

Facteurs d’ordre psychologique ou émotionnel

De combien d’heures de sommeil a-t-on besoin ?
Il n’y a pas vraiment de règle générale. La réponse varie selon les personnes. Les personnes qui ne se plaignent pas trop, de mal dormir, dorment entre 7 et 8 heures. Mais cette donnée varie tout comme la taille des vêtements, la pointure des chaussures.
Il y a des petits dormeurs qui peuvent dormir 5 heures par nuit sans en subir de conséquences.
Il y a des gros dormeurs qui peuvent dormir jusqu’à 10 heures par nuit.
A titre de comparaison, les nouveaux nés dorment entre 14 et 17 heures et les adolescents entre 8 et 10 heures.

Le principe d’homéostasie et le sommeil
C’est la recherche d’équilibre entre veille / sommeil.
Plus cela fait longtemps que l’on est éveillé, plus la pression de dormir augmente.
On peut accumuler une dette de sommeil mais on ne peut pas en mettre de côté.

L’impact de horloge biologique sur le sommeil
Structure qui capte la lumière du jour et vient synchroniser nos horaires de veille et de sommeil.
Notre propension à dormir est plus forte la nuit que le jour. Notre propension à atteindre un sommeil profond est plus forte en début de nuit. Nous sommes faits pour dormir la nuit et pas le jour.

Aller à l’encontre de la nature entraîne des problèmes de sommeil.

 

Quelques troubles du sommeil

  • Insomnies
  • Paralysie du sommeil: en savoir plus
  • Apnées du sommeil…

Que se passe-t-il quand on souffre d’insomnies ? Quelles sont les solutions pour remédier à ces difficultés ? En quoi le sommeil est-il si important pour la confiance en soi ?

Voir article : mieux dormir, mieux vivre.

Leave Comment