Le charisme et la confiance en soi

Le charisme et la confiance en soi

Il y a des personnes qui restent gravées dans votre mémoire parce que sans le savoir elles ont changé quelque chose en vous. Le charisme pour moi ce n’est pas le bling bling, les formules bien pensées ou l’ostentation. Non, c’est plutôt comme la force de gravité qui fait que la Terre tourne autour du soleil. C’est un ressenti presque ineffable.

Un dimanche en été, j’ai décidé de visiter la cité du Train et pour m’y rendre j’avais pris le Tram-Train. Après avoir visité le musée, je me suis assise sur un banc sur le quai de l’arrêt à proximité du musée pour retourner chez moi. Puis un homme à l’accent chantant me demande « excusez-moi mademoiselle, je ne sais pas très bien quel tram prendre pour retourner au centre-ville ». Je lui donne l’information et il me remercie. Comme le prochain Tram n’arrivait que dans une dizaine de minutes, nous avons fait un peu connaissance. J’ai appris qu’il était venu de Milan à vélo et il se rendait à Paris. A ma demande, il m’a expliqué qu’il organisait régulièrement des voyages à vélo à travers l’Europe. Puis son Tram est arrivé et avant d’y monter, il me sert la main et me demande mon nom en me regardant droit dans les yeux et me dit ceci : « Merci Fadila, ce soir dans mon journal, j’écrirai un mot sur vous. Voyez-vous j’ai pris l’habitude de noter les prénoms des personnes qui ont influencé positivement ma journée. Qui sait peut-être qu’un jour on se recroisera à nouveau. » A cet instant précis, j’ai senti la force de sa présence, de son énergie et son charisme. Je suis rentrée chez moi rechargée à bloc.

J’ai eu la chance de côtoyer des personnes très charismatiques et comme tout le monde elles me fascinent. Dans tout ce que j’ai pu lire, entendre sur le charisme, je valide quelques signes distinctifs.

Tu es géniale !

Quand je discutais avec des personnes charismatiques, je me sentais géniale tant elles valorisaient ce que je faisais et ce que je disais. Quand Mario m’a expliqué qu’il allait écrire quelques mots sur moi dans son journal de bord, il m’a clairement reconnue comme une personne valable. Contrairement à ce que je croyais, elles ne se mettent pas en avant et finalement elles parlent très peu d’elles à moins d’y être invitées. Dans le fond, elles n’en n’ont pas besoin, en termes de d’estime de soi et de confiance en soi, elles sont blindées. Il me semble, qu’elles sont restées fidèles à leur propre nature et connectées à leur pouvoir intérieur. Elles vivent réellement leur vie. Imaginez les expériences humaines que vous pouvez vivre en faisant Milan Paris à vélo !

Le pouvoir de l’imperfection

Quand je leur posais des questions, elles me racontaient parfois des anecdotes où elles n’étaient franchement pas à leur avantage et elles se mettaient à rire à gorge déployée. Elles acceptent pleinement leur nature, elles savent qu’elles ne sont pas parfaites et elles utilisent justement leurs imperfections pour se relier facilement aux autres. Imaginez le gain d’énergie, la sensation de liberté que cela peut procurer de ne pas toujours être dans le contrôle de soi, de se laisser une marge de manœuvre : elles savent rire gentiment d’elles-mêmes.

Présent !

Les personnes charismatiques sont aussi très présentes à elles-mêmes et aux autres. Je ne sais pas si cela vous est déjà arrivé d’être en train de parler à une personne et vous sentez viscéralement qu’elle n’est pas avec vous dans l’instant, on dirait qu’elle a quitté son être, qu’elle est partie en voyage dans ses pensées, dans son passé ou qu’elle est déjà en train de cuisiner le poulet qu’elle avait prévu de servir au dîner. Ce type d’échanges me donne autant de satisfaction que de mâcher du papier alu. Mais quand vous êtes en présence d’une personne qui a du charisme c’est comme un projecteur braqué sur vous. Pour ma part, je sens énergétiquement et dans son regard qu’elle est là. Elle a réglé sa focale sur vous et il est donc focalisé. Evidemment, son attention se dissipe parfois mais il se reprend.

Dans les yeux

« Socrate : De fait, tu as dû observer, qu’en portant son regard sur l’œil de quelqu’un, on voit sa propre image se refléter dans l’organe visuel de celui qui nous fait face, comme si c’était un miroir : n’est-ce pas dans ce que nous appelons précisément la pupille qu’il y a ainsi une image de celui qui regarde ?
Alcibiade : C’est la vérité.
Socrate : Donc, si un œil contemplait un œil et dirigeait son regard sur ce qu’il y a de meilleur en lui, cette pupille par laquelle il voit, voilà dans quelles conditions l’œil se verrait lui-même. »
Platon Alcibiade, 133a

C’est exactement ce que j’ai ressenti quand Mario m’a regardé droit dans les yeux pour me remercier et me dire au-revoir. Ce n’était pas un regard intrusif qui vous rend mal à l’aise, bien au contraire. Il a dirigé son regard sur ce qu’il y avait de meilleur en moi : l’ouverture d’esprit, la générosité et l’intérêt que je porte pour les autres. De fait, il s’est aussi vu en moi. Les personnes dites charismatiques ou inspirantes vous regardent dans les yeux.

Illusion n° 1
« Je parle de moi donc je suis admiré ».

Par qui ? Tout le monde aime parler de sa petite personne, c’est un fait. Il y a parler à un interlocuteur et parler dans le vide. Franchement, les moulins à paroles qui n’arrêtent pas de centrer toutes discussions sur eux-mêmes, leur éclat, leurs petites affaires, sont au minimum ennuyants. C’est « résonner comme un carillon vide » Je les appelle, les « moi je ». Il vous raconte toute leur vie, en incrémentant leurs discours de détails insignifiants. Dans ce discours, il n’y a souvent rien, c’est creux, c’est vide, on y apprend rien. On en ressort frustrés d’avoir perdu notre temps. Vous les revoyez dix ans plus tard et rebelote, « rien de nouveau sous le soleil ». Je vous invite à revisiter la vertu de l’humilité et de la crédibilité (voir supra). De grâce ayez pitié de votre interlocuteur !

Illusion n° 2
«C’est ne pas de ma faute si je suis charismatique ».

Selon moi on ne s’autoproclame pas charismatique. Une connaissance m’a dit un jour qu’elle ne comprenait pas qu’une personne s’était braquée lors d’une présentation collective. «Tu comprends, on ne posait des questions qu’à moi, ce n’est pas de ma faute si je suis charismatique ! »
C’est drôle, même si je lui reconnais beaucoup de qualités, ce n’est pas, selon mes critères, le charisme qui ressort chez elle. C’est plutôt quelqu’un qui aime prendre les commandes. Etre véritablement charismatique ce n’est pas faire de l’ombre aux autres au contraire, c’est plutôt de les mettre en lumière.

Illusion n° 3
«On naît charismatique.»

Pour moi, le charisme comme toute chose, s’apprend et est le fruit de l’expérience, d’un travail sur soi et d’une réelle envie de découvrir l’autre. Un personne charismatique a dépassé certains états intérieurs: elle ne se compare pas aux autres, elle s’exprime librement et authentiquement. Elle ne se sent pas attaquée par des « critiques », des remarques… Elle reflète une très bonne estime de soi et une bonne confiance en soi. L’autre devient source d’apprentissage, de découverte et d’enrichissement mutuel.

Le charisme, c’est « tirer le meilleur de soi-même » et inspirer l’autre à faire de même !

Leave Comment