L’abondance, notre vraie nature

L’abondance, notre vraie nature

Connaissez-vous le film Forest Gump et particulièrement la scène des crevettes ? En voici un extrait pour vous rafraîchir la mémoire :

 

Les châtaignes

J’ai vécu la même chose avec, non pas des crevettes, mais des châtaignes. Mon frère a réussi à ramasser 45 kg de châtaignes. Pendant plus d’un mois nous avons mangé, mes frères, ma mère et moi:

Des châtaignes grillées
Des châtaignes cuites à l’eau
De la crème de châtaigne
Du tiramisu à la châtaigne
Des gâteaux à la châtaigne
Des biscuits à base de châtaignes
Une tarte à la châtaigne
Un fondant à la châtaigne
Un velouté de châtaignes
Une salade avec des châtaignes
De la pâte à tartiner à la châtaigne
Je crois que c’est à peu près tout…

Et en plus, on en a congelées et on en a aussi données.

Le lien entre la nature et notre propre nature

Mon frère avait passé quelques heures dans la forêt. Imaginez la scène : l’immersion totale dans la nature, le silence uniquement rompu par le chant des oiseaux ou le bruissement des feuilles, un moment idéal pour se ressourcer. C’était à la fois agréable d’autant plus que mon frère s’est senti utile.
Ma maman, retraitée, avait consacré un paquet d’heures à la préparation de tous ces mets. Elle aussi, s’est sentie utile et créative. Elle cherchait de nouvelles recettes, les testait et nous faisait goûter le résultat.

La forêt regorge de ressources mises à la disposition de tous. C’est une forme d’abondance.
L’abondance c’est le verre qui déborde et qui fait qu’on a envie de donner, de partager ou de transmettre. Ce n’est pas toujours de l’ordre du visible ou du tangible. L’abondance de joie, de paix, de calme, ou d’énergie qui fait qu’on rayonne, qu’on ait envie d’aller vers les autres. C’est profiter de la beauté de l’instant qui ravit nos yeux, nos oreilles et notre palais.

Ce que l’abondance n’est pas

L’abondance ce n’est pas gagner à la loterie, devenir millionnaire, conduire une voiture de luxe ou un coffre remplit de bijoux pour nous donner la preuve que nous sommes aimables ou valables. Cela ne s’obtient pas en collant un billet de 100 dollars au plafond et en scandant «je connais l’abondance » ou « je mérite d’être riche ». Si vous pensez que c’est en devenant riche que vous connaîtrez le sentiment d’abondance lisez ce qu’est la véritable réussite.
Le contraire de l’abondance est le vide. Le vide de sens, le vide intérieur, le vide relationnel ou la coquille vide.

L’abondance c’est maintenant si vous le décidez.

 

Leave Comment